Ces plantes de Loire qui se dégustent

Catherine Gruffat connaît les trésors des plantes de la région et aime à les partager.

On a perdu l'habitude de cueillir les plantes de notre entourage pour les sentir, les observer et encore plus pour les déguster. « En Italie, on mange davantage d'herbes sauvages que l'on retrouve d'ailleurs sur les marchés. » Catherine Gruffat, animatrice nature, propose dimanche de redécouvrir tous ces petits trésors gustatifs qui poussent en bord de Loire, pas plus loin qu'en se promenant à la Creusille.

Il faut savoir que dans une ortie (à consommer avant sa floraison) il y a plus de vitamine C que dans une orange. Et que si l'on aime les fleurs pour leur beauté, on peut aussi les apprécier pour leur goût. Les pâquerettes qui guérissent les aphtes, la violette forte en vitamine C et qui est un épaississant naturel pour les potages ou les smoothies, les coquelicots dont les jeunes pousses sont calmantes ou encore la vipérine, dont les fleurs gorgées de nectar offrent un parfum voluptueusement sucré.

« Les gens ont parfois peur de faire la confusion avec des plantes toxiques mais il y a beaucoup moins de risques avec les plantes qu'avec les champignons », explique Catherine. En la suivant lors d'une randonnée sur les bords de Loire, on peut cueillir, prendre en photo et ainsi s'assurer du spécimen que l'on veut retenir. Un conseil : éviter les plantes qui sécrètent un jus épais blanc ou jaune, comme les laiterons ou la plante à verrues.

« Il faut utiliser tous ses sens pour reconnaître une plante, la toucher, la sentir. C'est ce qui fait par exemple que l'on peut distinguer le lierre terrestre de la violette qui sont assez proches. » Après deux heures de randonnée aux côtés de la savante Catherine, on pourra distiller, en revenant de promenade, des saveurs étonnantes dans ses salades, sauces ou potages : la saveur du champignon grâce au plantin, l'ail des ours ou ses feuilles cuisinées en beignets qui ont à s'y méprendre la saveur de la sole…

Prochaine randonnée sensorielle et gustative, dimanche 24 juillet

de 16 h à 19 h dans le cadre d'une Escal'à la Creusille. Réservations : inscriptionsculture@blois.fr